Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 04:00

6cc7f108-c58a-11df-93ab-0f13d4c93f8a

LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS

 

 

 

 

 

 

LA JEUNESSE N'EST PAS UNE MALADIE !

 

 

2012 sera une année de bouleversements et d’heureuses surprises !  Voter c’est se projeter dans l’avenir et l’avenir passe nécessairement par la jeunesse !

 

Monsieur le  maire de La Ciotat caresse un rêve malsain : le rêve d’une commune peuplée de rentiers fortunés, dociles, confiants et, bien sûr, tous électeurs de droite !

La jeunesse ne lui convient guère ! Elle est trop imaginative, curieuse, prompte à la remise en cause systématique de tout ce qui semble établi et se montre beaucoup trop sensible à la moindre étincelle contestataire. La jeunesse lui fait peur. Elle est incontrôlable, audacieuse, exigeante, indisciplinée… La jeunesse ne s’en laisse pas conter et préfère les actes aux belles paroles !

Les jeunes Ciotadens portent sur leurs épaules les espoirs de notre cité. Ils en sont dignes, ils en ont les capacités, ils en ont la force !

Pour jouer pleinement leur rôle, ils ont besoin de l’aide de toute la communauté mais

Ils sont lucides et se rendent bien compte qu’ils sont les grands oubliés de la politique conduite par Monsieur Boré depuis dix ans.

Les jeunes ont, avant tout, besoin d’être reconnus, écoutés et considérés.

Il leur faut aussi une école publique de qualité, des activités sportives et culturelles, des loisirs, une formation professionnelle, un emploi, un logement… Autant de besoins simples et légitimes !

Mais qu’auront-ils reçu au cours de ces dix dernières années ?

Un nombre record de fermetures de classes d’enseignement primaire et l’école Louis Marin que l’on s’apprête à sacrifier sur l’autel de la spéculation immobilière !

Une piscine municipale totalement obsolète, des stades et des gymnases mal entretenus et aucun nouvel équipement sportif en dix ans !

Un seul cinéma, un théâtre municipal à la vente, aucune salle de spectacle digne de ce nom !

L’obligation d’aller chercher dans les communes voisines une discothèque, une patinoire, un bowling, une animation, un spectacle… La vie !

Un taux record de chômage des jeunes, une offre qui se limite à des emplois précaires et rétribués au SMIC. Pas de formations qui puissent correspondre à l’offre locale (métiers de la haute plaisance, des hautes technologies, etc.).

Une offre de logements entièrement orientée vers les investisseurs. 38 mois de délai moyen pour l’obtention d’un logement social, partout des loyers prohibitifs !

Comment, dans de telles conditions, notre ville pourrait-elle retenir sa jeunesse ? L’empêcher d’aller chercher ailleurs ce qu’elle ne trouve plus ici ?

 

Pour masquer son inaction, Monsieur le maire nous débite en boucle mensonges et fausses promesses : Demain nous ferons… demain nous construirons… demain nous investirons… Mais alors, pourquoi ne pas l’avoir entrepris plus tôt ? Pourquoi avoir laissé notre ville se dégrader à ce point ?

Il est grand temps de mettre un terme à cette politique mortifère et ce sont les jeunes qui vont s’en charger !

 

La Ciotat, le 17 février 2012.

 

 

 

Si vous souhaitez publier un article dans LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS, adressez ARTICLE et PHOTOS à:

 
2010112414425582Jean Pierre REPIQUET.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre REPIQUET - dans LA CIOTAT
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA CIOTAT LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS
  • LA CIOTAT LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS
  • : LA CIOTAT:actualité politique,sociale,culturelle et économique de la Ciotat
  • Contact

Recherche

Pages