Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 03:00


LES CIOTADENS
PARLENT
AUX CIOTADENS

 

 

 



 

 

 

  Réunion Collectif National des Racines et des Hommes

Assemblée Nationale 18 mai 2011


 

LE COLLECTIF NATIONAL DES RACINES ET DES HOMMES en ordre de bataille contre toutes LES REQUISITIONS DE TERRITOIRE


 

 

Le mot du Président:

 

            Les problématiques -soit disant- environnementales impactent considérablement la sphère politique, économique, financière, agricole et sociale, de telle sorte que la protection de la nature et de la biodiversité sont devenues un enjeu mondial largement partagé par la société civile.

            En 1992 lors du sommet mondial de la Terre de Rio, la Communauté Économique Européenne (CEE), et par voie de conséquence la France, se sont engagées à financer et à organiser la conservation de la « biodiversité biologique ». La politique de sauvegarde de l'environnement adoptée par la CEE a été très largement dictée par des lobbies en apparence très engagés dans la protection de la Nature mais qui se révèlent être tout aussi souvent le bras armé des sociétés les plus polluantes d'Europe et de la planéte. Par ailleurs, l'Union Européenne s'est constituée depuis une vingtaine d'années dans un esprit « copié-collé » des Etats-Unis. Or l'Europe n'est pas l'Amérique. Loin s'en faut. Elle a établi le principe  « d'euro-compatibilité ». Un principe par ailleurs mal assumé par les les Etats membres, bien que certains, dont la France, en aient été largement à l'origine. S'agissant de la protection de la nature l'UE a instauré Natura 2000 à partir de la directive « Oiseaux » et « Habitats » sans la moindre consultation des peuples concernés, et par conséquent sans leur assentiment . Ces directives traduites en droit français par ordonnance Présidentielle n'ont jamais donné lieu au moindre débat public. Malgré ce manque de légitimité flagrant, l'intelligentzia maniant « tantôt la carotte, tantôt le baton » les a imposé sur une très grande partie de notre territoire. La France qui n'a pas voulu être en reste a considérablement durci et étendu sa politique sur les Parcs Nationaux par sa loi de 2006 et le décret qui s'en est suivi. 

 

            Cette politique de gestion des territoires ne peut pas, bien entendu, convenir à la France. La France n'est pas l'Ohio! Et que dire de la Grèce et de la Rome antiques, sans parler de l'éternelle Espagne. La France ne dispose pas des immenses superficies américaines d'où l'homme est relativement absent. La France ne pourra jamais geler 1 million d'hectares juste à côté d'une mine d'or, de nickel ou d'un puis de pétrole à ciel ouvert, comme c'est le cas aux Etats-Unis . La France est héritière de principes séculaires qui lui sont propres et qui ont bâti sa singularité.

            L'un de ces principes est la gestion du  « bien commun ». Une gestion librement partagé par et pour tous. L'homme le plus proche du « bien commun » à gérer et à respecter le fait dans l'esprit du principe de subsidiarité. Il assume cette responsabilité  en son nom, au nom de la France, au nom de l'Humanité. Il  se doit d'être un acteur de premier rang. Grâce à cette organisation, la France a trouvé le moyen de faire entretenir ses territoires par des bénévoles qui la respecte.

Le second principe inhérent à la culture politique française est « l'Etat de droit ». Il garantit l'équilibre et l'égalité des chances par la République. Il assure la tranquillité, conscientise et responsabilise ses citoyens en garantissant à tous les mêmes droits et devoirs. Parmi ces droits et devoirs, le droit à l'éducation, le droit de propriété, la liberté d'entreprendre, le droit de se déplacer et l'engagment formel et librement consentie de la prise en charge du « bien commun ».

 

P1080106            Aujourd'hui, l'Etat est malade. J'en veux pour preuve l'instauration des zones Natura 2000 et des PN qui constituent une négation de la culture et du droit français. Désormais, les Hommes ne sont plus libres d'entretenir leurs territoires comme ils l'ont fait pendant des générations avec tant de fierté et d'amour. Des pans entiers de France sont en train d'être transformés en « réserve d'Indiens » sans Indien.

            Natura 2000 et les PN constituent une escroquerie intellectuelle. On donne le sentiment  de surprotéger ce qui l'est déjà pour couvrir les griffes du monstre spéculatif qui détruit tout ce qu'il touche.

 

            Le Collectif National des Racines et des Hommes dénonce cette imposture. Il s'insurge contre cette politique de gestion des territoires anti-démocratique et cinique qui a réussi à prendre en otage une opinion publique déboussolée. Dès lors, il devient impossible de remettre en cause, à quelque niveau que se soit, Natura 2000 ou les PN sans être accusé d'être des « destructeurs de la nature ». Il s'agit là d'une mystification de grande envergure.

 

            Le Collectif  dit oui pour protéger! Non pour interdire!

 

            Nous ne représentons encore qu'une minorité, mais face à l'ampleur de la situation, nous avons l'impérieuse nécessité de mener à bien ce combat que nous n'avons pas le droit de perdre.

           

 

 

 

PROTEGER SANS INTERDIRE

 

 

Si vous souhaitez publier votre article dans LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS, adressez ARTICLE et PHOTOS à:

 

 

520.jpg Jean LASSALLE

Collectif National des Racines et des Hommes

Béatrice de CROZET

Claude LELOUSTRE

              Robert CASADEBAIG

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean LASSALLE - dans LA CIOTAT
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA CIOTAT LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS
  • LA CIOTAT LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS
  • : LA CIOTAT:actualité politique,sociale,culturelle et économique de la Ciotat
  • Contact

Recherche

Pages