Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 04:00
2011061911511261

LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS






    

 

 CONSEIL MUNICIPAL

LUNDI 19 DECEMBRE 2011 à 18H30.

 

 

35 questions à l'ordre du jour évoquées en un temps long, environ 4 heures. Les explications et interventions sur les FINANCES, LA SECURITE, L'EMPLOI, LES JEUNES de BUCELLE y ont contribué.

 

FINANCES: Budget de l'Office Municipal du Tourisme. Approbation du Budget Primitif 2012:

 

 Le budget de 391.500 € pour l'OMT est adopté à l'unanimité.

 

 

POLITIQUE DE LA VILLE: Validation de la stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance La Ciotat / Ceyreste 2011/2014:

 

Alain COZZOLINO s'exprime avec assurance et détermination contre l'aire sportive de Bucelle qui a été démontée récemment par la ville pour empêcher " des jeunes " de nuire au voisinage. Une délégation de " jeunes " venait apporter leur soutien. M. COZZOLINO a estimé que la mesure municipale était scandaleuse. Il intime au maire de renouer le dialogue avec les jeunes expulsés et lui demande publiquement de convenir d'une date aux fins d'organiser une table ronde.


Patrick BORE rétorque que compte tenu du climat passionnel, il convient de reporter la demande de concertation. Il se fait le porte-parole des habitants et riverains que se plaignent des nuisances sonores provoquées depuis des années par  " les jeunes " qui ont fait de l'aire de jeu un point de rencontre. Le maire invite ces jeunes à exprimer leur ardeur, leur dynamisme dans le cadre des nombreuses associations sportives de la ville.


Christine ABATTU se sent obligée, par solidarité, de monter au créneau et de faire entendre sa voix dans le concert des pleurs. Elle engage le maire à informer la police  nationale des trafics dans le centre ville et plaide pour l'ouverture d'un poste de police dans la rue des Poilus.


Patrick BORE répond que les patrouilles dans la rue de Poilus se font de manière fréquente.


 

POLITIQUE DE LA VILLE: Validation de la programmation 2011 dans le cadre du Contrat Local de Sécurité:

 

Il est porté au vote l'attribution de 57.000€ à diverses associations.

 

Karim GHENDOUF s'étonne de la validation d'actions du Contrat Local de Sécurité car cette instance n'a pas d'existence réelle...C'est de la poudre aux yeux.

 

Monsieur le maire  évoque le comité de pilotage. Le projet est piloté par le préfet délégué à la ville et le procureur de la République.

 

 

RESSOURCES HUMAINES: Dispositions relatives au versement de la prime de présentéisme:

 

Il est porté au vote une prime de présentéisme de 200 € net par an.

 

 

RESSOURCES HUMAINES: Modalités d'utilisation des véhicules municipaux avec remisage à domicile:

 

Alain COZZOLINO prétend que les véhicules dit " de fonction " sont mis à la disposition des plus hauts salaires de la mairie. Selon lui, le nombre de véhicules municipaux est exhorbitant. Il existe deux types de véhicules: les bleus et les noirs...L'attribution dépend du grade et des fonctions de l'heureux bénéficiaire...Un avantage en nature qui s'ajoute au salaire et primes. Il serait nécessaire que la population connaisse le coût de ces véhicules: nombre, prix achat, location, entretien, assurances, carburant, etc...

 

 

CADRE DE VIE: Approbation de l'avenant n°3 à la convetion constitutive du GIP des Calanques:

 

Approbation à l'unanimité jusqu'au 31 mars 2013.

 

 

FONCIER: Acquisition amiable de la propriété à la SCI YANBALAEBASAN-Quartier Pignet de Rohan:

 

Il s'agit d'un terrain de 14.000m², en entrée de ville, à proximité de la caserne des pompiers. A l'origine, cette propriété devait  être vendue à un promoteur immobilier pour le prix de 4,5 millions d'euros. Cependant, la ville de La Ciotat a fait valoir son droit de préemption, et a proposé d'acquérir au prix de 1,560 million d'euros, après évaluation de France Domaines. Après des mois de transaction ( sic ), la ville acquiert le bien immobilier à un prix négocié de 2,3 millions d'euros.

L'achat du terrain sera financé grâce à l'emprunt. Une partie sera destinée à l'usage d'une gare pour autocars et un parking-voiture pour favoriser le covoiturage. L'autre partie ( réserve foncière dans un premier temps) sera vendue dans un second temps pour être destinée à accueillir des salles de cinéma multiplex ( 6 salles) plus parking.

 

Christine ABATTU ne comprend pas pour quelle raison la ville achète un terrain au double du prix par rapport à celui fixé par  France Domaines.

 

Le maire réplique que la ville et la SCI venderesse avaient le choix de la procédure devant le juge de l'expropriation du T.G.I. de Marseille, c'est-à-dire le choix de plusieurs années de procédure ( première instance, appel et cassation). L'avantage du prix négocié réside dans le fait que la ville n'est pas tenue de devoir réaliser un projet pré-déterminé. Prix négocié est équivalent de projet libre.

 

Alain COZZOLINO a interrogé le maire sur le mode de financement de l'acquisition du terrain. Le maire a fait savoir que la ville aura recours à l'emprunt.

 

FONCIER: principe de cession de biens communaux en vue de la réalisation d'un complexe hôtelier 4 étoiles:

 

il s'agit de la disparition à court terme des immeubles qui ont abrité l'ancien siège de la société des Eaux, la gendarmerie et la caserne des pompiers, et l'actuel Théâtre du Golfe. Il sera nécessaire pour la complète réalisation de ce projet gigantesque de prendre encore trois délibérations, sur plusieurs années.

 

Alain COZZOLINO, décidément très en verve, a donné de la voix, en interpellant, de manière grave, monsieur le maire. Il reproche au conseil municipal de la majorité de brader le patrimoine communal au bénéfice d'investisseurs privés. Il souhaite connaître le calendrier des opérations, aussitôt la vente des terrains réalisée.

 

Patrick BORE, très agacé par les diverses interventions du groupe La Ciotat Pour Tous,  énonce que la présente délibération est une délibération de principe, car il serait nécessaire pour la faisabilité du projet de délibérer à nouveau plusieurs fois. Cela pourrait prendre 2 à 4 ans. Vendre le patrimoine ( monsieur le maire a employé le terme " vielleries ") c'est le valoriser. Le projet sera créateur d'environ 80 emplois.

 

Chistine ABATTU pense que l'on aurait pu concevoir un établissement public. Le projet crée des questions sans réponse. Qui sera le promoteur ? Un 4 étoiles appelle des infrastructures pour une clientèle de luxe: golf, restaurant, piste d'atterissage pour hélicoptère...Que deviendront les représentations théâtrales avec la disparition du  Théâtre du Golfe?

 

Patrick BORE avoue humblement qu'il ne peut répondre en terme de calendrier ni à la question " qui sera le promoteur ". Il n'y a pas de compromis signé à ce jour. Quant au théâtre, celui-ci trouverait un abri sous un chapiteau  de cirque à monter. Une partie des fonds provenant du prix de vente serait destinée à financer la future salle de spectacles de la Chaudronnerie ( coût prévisible de l'ordre de 7 à 8 millions d'euros )

 

 

 

 

Si vous souhaitez publier un article dans LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS, adressez ARTICLE et PHOTOS à:

            bloglaciotat@yahoo.fr


HERVE137.jpg 

RES PUBLICA.

Partager cet article

Repost 0
Published by RES PUBLICA - dans politique
commenter cet article

commentaires

CESAR 30/12/2011 14:45

La mairie de La Ciotat continue son entreprise de démolition de notre ville !!! Les ciotadens sont écoeurés par l'actuelle municipalité car ils voient leur ville se défigurer au gré des programmes
immobiliers sans fin où régnent la sépucalation et les bakchichs !!!
La ville de LA CIOTAT n'a plus d'âme !!! C'est une ville morte en béton où de plus il n'y a pas de travail !!! Une ville dortoir !!!

Présentation

  • : LA CIOTAT LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS
  • LA CIOTAT LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS
  • : LA CIOTAT:actualité politique,sociale,culturelle et économique de la Ciotat
  • Contact

Recherche

Pages