Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 03:00
002

LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS



 CONSEIL MUNICIPAL

LUNDI 01 OCTOBRE 2012 à 18H30.

 

 

34 questions à l'ordre du jour évoquées en 2 heures chrono. C'est une performance appréciable, côté public.

C'est cela aussi le parcours de l'Excellence.

Remarquons un grand nombre de conseillers et d'adjoints absents.

 

 

FINANCES: budget Ville- Approbation du budget supplémentaire 2012:

 

 

Le B.S. ajuste les crédits votés au budget primitif. Notons que plus de 60.000€ seront dépensés pour faire l'acquisition d'un local qui sera le siège du CIQ Centre ville ( propriété de SOGIMA, place Gautier) , lequel bénéficie déjà d'un local rénové et  livré par la ville, il y a plus de 2 ans. 


 

Karim GHENDOUF qui a préparé son intervention, présente ses arguments. Il  soutient que la ville n'aurait pas dû résilier un marché public, résiliation qui est la cause de pénalités ( sanitaires publics automatiques ). Pourquoi ne pas être allé jusqu'au terme du contrat ?

 

Monsieur le maire répond qu'il était obligatoire de résilier le marché avant d'en passer un autre; telle est la procédure des marchés publics qui a été suivie à la lettre. " Nous faisons ce que la professionnelle des marchés publics nous dit de faire..."

 

Karim GHENDOUF qui se défend d'entrer dans l'évocation de propos longs et fastidieux, fait remarquer à la noble assemblée:

 

             - Une fois les salaires payés et les frais de maintenance, il ne reste pas grande chose. S'il n'y a pas eu vente de biens communaux ( actuellement à la vente: siège de l'ancien tribunal pour un montant de 300.000€ et deux appartements ), l'investissement est reporté une année sur l'autre,

               - Le montant des frais d'études ( 240.000€ ) sur le marché de la chaudronnerie confié à SOLEAD correspond à 4% du montant total.

 

 

Patrick BORE, maire, félicite sa majorité pour la bonne gestion des finances communales. " Cette année, on va désendetter ( 3 biens communaux n'ont pas été vendus )...Nous n'allons pas faire les poches des Ciotadens comme on fait les poches des contribuables.." 

 

 

La majorité vote le B.S 2011, l'opposition vote contre.

 

 

POLITIQUE DE LA VILLE: Autorisation de programme dans le cadre de la startégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance:

 


 

  Les mesures passent par l'accès au droit, la vidéo-surveillance, la lutte contre les tags et la saison estivale. Le budget prévu est de 1.380.000€.

 

Karim GHENDOUF observe:

 

               - Le diagnostic contre la délinquance date de 2009. Par conséquent, l'actuelle action municipale repose sur des constatations de plus de 3 ans,

               - Nous ne disposons pas des coûts par projet. La saison estivale, qu'est-ce que cela signifie ? 

 

Monsieur le maire: prend la parole et précise que le budget le plus important est celui de l'aménagement du local de l'accès au droit devant recevoir le public. Un projet est celui d'ouvrir un point de police municipale dans la rue des Poilus.

 

Jean-Pierre REPIQUET énonce que le diagnosic a été réalisé par un organisme extérieur à la ville de La Ciotat; Par conséquent, ses observations ne sont pas parfaites. Quant à la vidéo-surveillance, elle serait inefficace dans le centre ville. Les habitants du centre seraient plus favorables à la présence de la police municpale dans les rue des Poilus.

 

Monsieur le maire rétorque qu'un bilan sera fait du fonctionnement de la vidéo-surveillance. Il rappelle que le centre est classé en Zone urbaine sensible ( ZUS ).

 


 

POLITIQUE DE LA VILLE: Attribution de subvention:

 


Subvention de 548.310€ à la Phocéenne d'Habitation, société d'HLM, dans la continuation des sommes déjà votées à l'ANRU.

 

Subvention de 1200€ à l'association  VIS COMIKA.

 

Subvention de 2000€ à l'association CRI Mémoire pour parcours découverte et création des places.

 

Subvention à l'association pour le Droit à l'Initiative des Jeunes Entrepreneurs d'un montant de 5000€.

 

 

RESSOURCES HUMAINES: Mise en place de la journée de carence dans la fonction publique territoriale:

 

Sur le fondement de la loi du 28 décembre 2011, le 1er jour de maladie sera un jour de carence. Le salaire ne sera par versé.

 

Karim GHENDOUF estime qu'il ne s'agit pas là d'une bonne méthode de management. On n'apaisera pas ainsi les relations de travail. Il faut également voir comment la ville de La Ciotat atraité la question de la grève des éboueurs. Il ne faut pas punir les gens.

 

 

Jean-Pierre REPIQUET prend la parole pour énoncer que c'est la loi. Cependant, cette manière de procéder culpabilise les salariés.

 

 

Monsieur le maire intervient pour arbitrer et rappeler les orateurs à l'ordre légaliste. La loi c'est la loi, la ville appliquera la loi sauf si une nouvelle Assemblée Nationale en décide autrement, dans 2 ans. Dans le privé, le délai de carence est de 3 jours.

 

La discussion va dévier sur la grève des éboueurs. Selon Karim GHENDOUF, la municipalité n'a pas été à la hauteur de la gestion de l'événement, alors que 7 salariés sont  menacés de licenciement. Le maire n'aurait pas reçu les grévistes.

L'adjoint à l'environnement va rappeler que la société URBASER est tenue d'une obligation de résultat. En effectifs plus importants l'été et en  " dégraissant " en basse saison. Les moyens humains sont plus élevés l'été et diminués dès l'automne.

 

 

 

  Si vous souhaitez publier un article dans LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS, adressez ARTICLE et PHOTOS à:

            bloglaciotat@yahoo.fr


HERVE137.jpg    

RES PUBLICA.

Partager cet article

Repost 0
Published by RES PUBLICA - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA CIOTAT LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS
  • LA CIOTAT LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS
  • : LA CIOTAT:actualité politique,sociale,culturelle et économique de la Ciotat
  • Contact

Recherche

Pages