Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 03:00
72931 3346750039788 1599913026 32727490 347851166 n
LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS




 

 

 

 

 

L'association nationale DES RACINES ET DES HOMMES dont le Président est le député-maire des Pyrénées, Jean LASSALLE, a adressé une lettre aux principaux candidats aux élections législatives des 10 et 17 juin prochain afin que chacun fasse connaître ses engagements par rapport aux questions sur l'environnement, dans les termes ci-dessous:

 



  

COLLECTIF NATIONAL

DES RACINES ET DES HOMMES

Protéger sans interdire 

 

 

                                               Aux candidats à l’Election Législative

 

 

Objet : Environnement

Abrogation des lois du 14 juillet 2006, de la loi-décret du 16 avril 2009 et des Grenelles de 2009.

 

 

Madame, Monsieur,

 

Le « Collectif National des Racines et des Hommes Protéger sans Interdire » représente, sur l’ensemble du territoire national, les élus et leurs collectivités, les associations, les membres de la société civile soussignés qui œuvrent pour une autre politique de gestion des territoires, plus humaine.

Instance de réflexion, d’information et de résistance, il se veut une force de propositions face aux lois d’exception qui brisent, depuis ces dernières décennies, le lien sacré et historique de l’homme et du territoire. Elles ne règlent en rien les problèmes de préservation de la nature et de la biodiversité qu’elles prétendent défendre. Au contraire, elles les exacerbent.

 

Notre Collectif est résolu à tout mettre en œuvre pour enrayer les directives européennes et les lois et décrets gouvernementaux qui imposent une protection de l’environnement doctrinaire, obscurantiste, punitive et destructrice. Ils sont uniquement basés sur le principe de la loi du plus fort. Ils s’imposent par la peur (mesures de rétorsion, …) ou la fausse promesse de la carotte (subventions « spéciales »).

 

 

Le CNRH dénonce cette dérive environnementale mondialiste de sanctuarisation de la nature « naturelle » qui se traduit par une mise sous tutelle d’immenses pans de notre territoire, sous prétexte qu’il s’agit de joyaux, dont l’homme sera systématiquement chassé.

 

Cette pratique, d’inspiration purement bureaucratique et financière, est à l’opposé de la longue histoire de gestion de notre territoire basée sur la démocratie locale, l’engagement et la conscientisation des acteurs locaux, reconnus depuis des siècles comme des acteurs de premier rang. Ils ont su, par le principe de subsidiarité et en relation étroite avec les autorités régionales et nationales de notre pays, entretenir et gérer l’un des plus beaux territoires du monde.

 

Cette supercherie, érigée en système, prenant en otage toutes les sensibleries, détruit l’équilibre économique, social, culturel, et identitaire de nos territoires. Devant la carence financière des Etats et de la communauté européenne, elle conduira à la privatisation de véritables joyaux de terres, réseaux naturels d’eau, de faune, de flore, de chlorophylle et de liberté. Ces biens, sources de vies partagées, deviendront gains et profits confisqués.

 

Cet état de fait, essentiellement dû à l’affaiblissement politique et démographique de nos campagnes, est inacceptable. Il exclut l’homme en mettant en œuvre les réserves d’indiens de sinistres mémoires des Amériques. Il n’est pas digne ni de la France, patrie des Droits de l’Homme, ni de la communauté européenne dont le modèle en devenir constitue l’une des grandes espérances du monde.

 

Notre Collectif appelle au retour à des territoires vivants et humanisés que les acteurs locaux se réapproprieront. Ils redeviendront des acteurs responsables et conscientisés assumant une gouvernance démocratique et transversale en bien commun, avec l’ensemble des acteurs concernés.

 

Vous avez décidé de vous présenter à l’élection législative. Afin de mieux cerner votre approche de ce sujet travesti mais essentiel, notre Fédération a l’honneur de vous demander de bien vouloir répondre aux questions qui suivent ou de donner votre sentiment sur l’ensemble de cette politique :

 

1.       Etes-vous conscient du processus de spoliation, de financiarisation et de privatisation à terme actuellement en cours sur une grande partie de notre territoire national concernant une très grande partie de nos richesses naturelles, du savoir-faire et du savoir-être des derniers hommes qui les habitent encore ?

 

2.        Prendrez-vous l’initiative d’une évaluation, puis d’une remise à plat totale des directives européennes traitant de ces sujets, et en particulier les directives Oiseaux n° CE 79-409 et Habitats n°92/43/CEE qui fondent le réseau Natura 2000 ?

 

3.       Prendrez-vous l’initiative d’une évaluation, puis d’une remise à plat totale des lois et décrets relatifs à la gestion des espaces naturels en France (parcs nationaux, parcs régionaux, parcs naturels marins, zones humides, réserves arbitraires sous toutes formes) ?

 

4.       Prendrez-vous l’initiative d’engager un véritable état des lieux, suivi d’un vrai débat public sur l’ensemble de ces questions fondamentales et de leurs enjeux de vie ou de mort pour une grande partie de notre territoire national ?

 

5.       Etes-vous prêt à assumer les conséquences législatives qui en découleront (exode rural, désertification de parties entières de notre territoire au bénéfice d’une extension effrayante de nos banlieues et d’une situation de plus en plus dévoreuse de terres naturelles et agricoles (équivalent d’un département français tous les 5/7 ans) ?

 

6.       Vous engagez-vous sur un grand projet de loi en faveur des campagnes de France pour en faire une grande cause nationale ?

 

Vos observations personnelles :

 

Nous vous remercions très chaleureusement pour l’attention toute particulière que vous porterez à notre initiative. Nous nous tenons à votre entière disposition pour compléter votre information sur les sujets que nous venons d’évoquer avec vous. Nous vous assurons de nos sentiments citoyens et respectueux.

 

 

 

 

 

Si vous souhaitez publier votre article dans LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS, adressez ARTICLE et PHOTOS à:

            bloglaciotat@yahoo.fr


   

A33.jpgDes Racines et des Hommes

Béatrice de CROZET (Porte-Parole du CNRH)

Partager cet article

Repost 0
Published by DES RACINES ET DES HOMMES - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA CIOTAT LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS
  • LA CIOTAT LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS
  • : LA CIOTAT:actualité politique,sociale,culturelle et économique de la Ciotat
  • Contact

Recherche

Pages