Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 04:00
002

LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS

 

 

 

 

CONSEIL MUNICIPAL

HOTEL ****

 

 

 

 

 

 

 

Le budget primitif 2013 a été approuvé,après un long exposé de l'adjoint aux finances et de longs et intéressants débats.

 

 

 

Au 31 décembre 2012, la dette de la ville est de 63,6 millions d'euros. La dette a diminué dans de grande proportion puisqu'elle était de 90 millions d'euros en 2000.

L'encours de la dette est de 1694€ par habitant. 

Au titre des recettes, les impôts locaux représentent 47,5%. Les recettes propres sont de 7,5 millions d'euros, alors que la dette est égale à 6,3 millions d'euros, ce qui représente un solde positif de 1,200 millions d'euros.   

  

Karim GHENDOUF , pour l'opposition, prend le premier la parole et ironise par " ces chiffres sont issus du service de la ville ...". En ce qui concerne les recettes de fonctionnement, l'augmentation est due aux ressources fiscale. Il est vrai que la bétonisation de la ville rapporte un surplus de taxes foncières avec plus d'habitants.

Les taxes d'habitation ce sont plus de 9 millions d'euros de recettes; les taxes foncières ce sont plus de 6 millions d'euros.

Les impôts indirects augmentent. Nous constatons une diminution des produits de gestion; cela est dû à la vente du patrimoine communal.

Le taux d'imposition à La Ciotat est le plus élevé du département.

95% du budget est constitué par des dépenses incompressibles. Curieusement la ville économise 40.000€ en mettant à la charge des familles qui confient leurs jeunes enfants à la crèche, l'achat de couches !

Remarqons un projet inutile et coûteux, celui de la vidéo-surveillance. Il cache la faiblesse des investissements en particulier dans les domains de la culture,du sport et de l'école.

Ce budget est celui de la dette de l'excellence car on emprunte ce que l'on rembourse, avec un endettement jusqu'en 2030.

 

 

Jean Pierre REPIQUET, conseiller d'opposition du groupe socialiste, ironise quant au riruel annuel de la démonstration par le billet de 100€...Il s'agit là d'un numéro d'illusionniste qui touche à la perfection.

La ville prend le soin de lisser les événements pour donner l'illusion que tout va très bien. Faites les choses dans la transparence, lance-t-il, à la majorité municipale.

Les commerces du centre ville ne sont pas soutenus.." Vous annoncez des projets que vous ne pouvez pas financer ! ".

Certes, si la dette a diminué, c'est à pas lents..La ville a vendu son patrimoine depuis 2001.

 

 

André GLINCKA-HECQUET, adjoint au finances, prend la parole et lance " La trasnparence...Je vais vous la faire...." Il se lance dans des explications aussitôt interrompu par Monsieur le maire...

 

Patrick BORE intervient au secours de son collègue par un  " Ne te laisse pas abriver..." ( Signification de abriver: au sens populaire, veut dire ne te laissse pas provoquer ).

La   ville est transparente quant à la présentation du budget primitif..Ce n'est pas courant dans toutes les villes.. Le taux des taxes foncières est inchangé depuis 1999. Le taux des taxes d'habitation est de 25,52%, celui des taxes foncières bâties de 33,76%.

 

 

 

 

2796242245

Si vous souhaitez publier un article dans LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS, adressez ARTICLE et PHOTOS à:

            bloglaciotat@yahoo.fr


HERVE137.jpg 

RES PUBLICA.

Partager cet article

Repost 0
Published by RES PUBLICA - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA CIOTAT LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS
  • LA CIOTAT LES CIOTADENS PARLENT AUX CIOTADENS
  • : LA CIOTAT:actualité politique,sociale,culturelle et économique de la Ciotat
  • Contact

Recherche

Pages